L’enquête sur le paiement des dommages et intérêts par des dirigeants de La France Insoumise classée sans suite

La France Insoumise

Le 14 mai 2020, une enquête préliminaire pour abus de confiance et recel visant plusieurs dirigeant de La France Insoumise, dont Jean-Luc Mélenchon, était ouverte devant le parquet de Bobigny. Cette enquête visait à vérifier les conditions dans lesquelles les cadres de la France insoumise se sont acquittés des dommages et intérêts auxquels ils ont été condamnés en décembre 2019 dans l’affaire de la perquisition au siège de la France insoumise. 

 

Une enquête préliminaire qui sera finalement classée sans suite à la fin du mois de janvier par le parquet de Bobigny. 

 

Me Jade DOUSSELIN, l’un des conseils de la France insoumise, a déclarée à l’Agence France-Presse (AFP) : « C’est la reconnaissance par l’institution judiciaire de l’absence totale d’infraction dans ce dossier. Nous regrettons cependant que leur bonne foi ait été remise en cause par une cabale insensée ». 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.